Menu

Show-biz |ESPOIRS DE LA MUSIQUE IVOIRIENNE: Ces artistes dont la carrière a été brisée par la drogue



ABIDJANACTU.COM Ils étaient annoncés comme les futures stars de la musique ivoirienne. Les espoirs  placés en eux étaient si grands que la déception fut énorme chez les spécialistes du show-biz ivoiriens  en particulier, et leurs fans en général qui avaient parié sur la réussite de leurs carrières respectives. Car ces chanteurs  avaient tout pour devenir grands et connaître des carrières fulgurantes. Mais ils resteront dans les esprits comme étant des chanteurs dont la carrière  fût brisée parce qu'ils avaient un goût un peu trop prononcé pour la drogue.
Commençons par Issa Sanogo. Découvert par Ernesto Djédjé, au début des années 80, tous les grands observateurs de la musique ivoirienne lui promettaient une carrière radieuse. A 12 ans, il était déjà célèbre en Côte d'Ivoire et faisait la ''Une'' des magazines comme Ivoire Dimanche. Reçu par Houphouët-Boigny, le premier président ivoirien qui était subjugué par son énorme talent, Issa Sanogo s'est laissé dévorer par le star-système.  Il sombre alors dans la drogue. Et devient irrécupérable. Après de multiples séjours à la Maca, il met sur le marché, en  2008, son  excellent ''Gbangban  Act 1'' dans lequel il décrivait ses conditions de détention dans la célèbre prison abidjanaise.
Mais le chanteur ne pouvait plus s'arrêter. Rongé par la drogue, Il est mort le 28 octobre 2013 sur un banc, dans une cour à Treichville.
C'est aussi le cas de Roch Bi, le ''Djosseur des nama''. Ancien laveur de véhicules au plateau, Roch Bi avait sorti un album qui a connu un franc succès. Entré dans le star-système, l'artiste s'était laissé aller avec la drogue. La rumeur racontait qu'avec l'argent engrangé au cours de ses spectacles, il avait payé le visa et le billet pour sa copine qui devait aller vivre à Paris. Lui devait la rejoindre plus tard. Mais cette dernière avait un autre homme qui l'attendait dans l'Hexagone. Roch Bi ne s'est jamais remis de cette trahison. Devenu irrécupérable, il est mort dans un extrême dénuement, il y a quelques années.
Bagnon était considéré comme étant le Rossignol de la musique ivoirienne. Bagnon savait chanter. Et, comme tout Rossignol, il savait émouvoir les mélomanes avec ses chansons qui poussaient à la réflexion. Malheureusement, lui aussi est un talent gâché. La drogue a fait une victime de plus dans le monde du show-biz ivoirien.
Adulé par la gent féminine, au faîte de de sa gloire,  Patrice Zahi Bolou, son nom à l'état civil, n'aurait jamais parié que la brillante carrière qui se dessinait sous ses yeux allait s'arrêter brusquement. Lâché par sa fiancée Jeannine qui survenait à ses besoins, il errait dans la commune de Koumassi. L'homme lui-même vendait ses cd dans les rues pour survivre. Accordant une interview à Top Visages en 2014, Bagnon, le visage émacié et dévoré par une barbe fournie de plusieurs mois, la bouche édentée, demandait pardon à Jeanine. ''Bagnon pensait qu'il était au  sommet de la gloire. Il se foutait de Jeanine, la trompait.  C’est Jeannine,  qui pourtant, était assise financièrement. C'est elle qui faisait Bagnon. Quand elle l'a abandonné, la drogue qu'il arrivait à maîtriser jusque-là a pris le dessus. Et voilà le résultat'', révèle un de ses proches.
Petit Denis est de loin la plus grande déception de la musique ivoirienne. Il est le premier artiste zouglou à posséder  une voiture, l'un des rares chanteurs zouglou dans les années 2000 qui était adulé. Mais sa carrière  bascule quand il commence à flirter avec la drogue.  Incapable de rembourser l'argent qu'il devait à son fournisseur, ce dernier lui a confisqué sa voiture, à Marcory. La  voiture n'a jamais été récupérée par Denko. C'était le début de la fin pour lui. Entre galère, séjour en prison, l'artiste mène sa barque comme il peut. Malgré ses frasques, il est encore aimé par ses fans, mais sa carrière semble avoir foutu le camp... Petit Denis est un vrai gâchis de la musique ivoirienne.
 
Kelyanne koffi
Samedi 9 Juillet 2016


Nouveau commentaire :

Vous êtes libre de commentez le contenu de ce site mais abstenez-vous de proférer des injures à 'encontre de qui que ce soit.
Merci de votre compréhension.
Abidanactu.com

Abidjan Post

Interrogatoire à la Cpi: Clash entre l’accusation et la défense, report d’un rdv médical de Guiai Bi Poin

Me Altit : « Vous dites que vous avez vu des colonnes d’ex-rebelles équipées d’armes lourdes à Abidjan ? »

Coup de théâtre à la CPI/ Le Général Guiai Bi Poin blanchit Gbagbo et condamne Ouattara

Situation socio-politique et alliance RHDP : Mabri Toikeusse convoque le bureau politique de l’UDPCI, de grandes décisions attendues

La réaction de la classe politique ivoirienne à l’acquittement de Simone Gbagbo

Côte d’Ivoire/ Henri Konan Bédié prône l’union au sein du RHDP

PDCI-RDA/71ème anniversaire, séminaire à Bingerville, alternance 2020: Maurice Kakou Guikahué (CSE) déballe tout…(Interview)

ANYAMA: Fatim Bamba, adjointe au maire, crée la polémique après une déclaration à propos du Premier ministre

ANYAMA: Fatim Bamba, adjointe au maire, crée la polémique après une déclaration à propos du Premier ministre

Assassinat d’Yves Lambelin: Pr Hellène Etté fait des révélations

Assassinat d’Yves Lambelin: Pr Hellène Etté fait des révélations

Procès Simone Gbagbo: l'ex-première dame acquittée de crime contre l'humanité

Procès Simone Gbagbo: l'ex-première dame acquittée de crime contre l'humanité