Menu

Procès de Gbagbo: Le témoin nie l'existence d'un massacre d'Ebrié à Anankoua Kouté



L'interrogatoire du témoin P588 a commencé ce mercredi 7 décembre à la Cour pénale internationale (CPI). Bakayoko Kaladjy a été amené à parler de la mort de son frère le 16 décembre 2010, lors de la marche sur la RTI. Mais la défense de Laurent Gbagbo a remis en cause la date de ce décès.
 
C'est pour parler des évènements du 16 décembre 2010 que le témoin a été appelé par l'accusation. Comme sa déposition écrite a été admise par les juges, Bakayoko Kaladjy n'a pas eu à revenir en détail sur les faits. Il a seulement expliqué à la Cour que son frère, militant du militant du Rassemblement des républicains (RDR), avait été porté disparu le jour de la marche sur la RTI. Son corps n'aurait été retrouvé que plus tard, à la morgue d'Anyama. Avant d'en revenir à ce thème, la défense de Laurent Gbagbo s'est penchée sur un autre sujet : les évènements à Anonkoua Kouté lors de la crise postélectorale. Le témoin, qui possédait à l'époque son commerce de menuiserie à Anonkoua, a nié avoir entendu parler d'un massacre d'Ebriés dans le village le 6 mars 2011. Ce, même après avoir vu une vidéo présentant les témoignages des victimes. « Je n'ai jamais eu connaissance de ça », a martelé le jeune homme.
Le Commando invisible « enlevait des gens »
Au contraire, il assure que les jeunes Ebriés étaient prompts à la violence. Selon les dires du témoin, dès la période électorale, ils sortaient en armes afin de se rendre aux meetings. Et si les « anciens » de la communauté auraient tenté d'apaiser les choses, « les jeunes ne les écoutaient pas ». Bakayoko Kaladjy a ainsi évoqué une attaque menée en 2011 par les Ebriés dans son quartier d'Agripac. Ils seraient venus « tuer des gens », ce qui aurait forcé le témoin à quitter son domicile. Interrogé sur le Commando invisible, le témoin est resté plutôt vague. Il a évoqué des personnes qui « enlevaient des gens », « retrouvés morts » par la suite. Mais selon lui, les victimes de ces exactions étaient des pro-Ouattara. Bakayoko Kaladjy a d'ailleurs nié avoir vu des rebelles ou des membres de ce Commando invisible autour d'Anonkoua lors de la crise postélectorale.
La description des lieux ne correspond pas, selon la défense
En fin de journée, la défense de Laurent Gbagbo est finalement revenue sur le 16 décembre 2010. Le jour J, alors qu'il était assis sur un banc dans le quartier, le témoin aurait vu son frère partir pour la marche, avant d'apercevoir les FDS se positionner sur la route menant à Abobo Gare. Les corps habillés auraient tout d'abord lancé des gaz lacrymogènes en direction « des centaines de marcheurs ». Ils auraient ensuite « tirés sur la foule à balles réelles ». A l'aide de capture d'écran d'une vidéo, la défense a donc demandé au témoin d'identifier chacun des lieux dont il avait parlé. Le public n'a pas pu avoir accès aux images, ce qui a rendu l'échange entre l'avocat et le témoin très hermétique. Mais en tout état de cause, la défense a visiblement obtenu ce qu'elle souhaitait et a présenté sa conclusion : si le témoin se trouvait au niveau de la voie de chemin de fer, comment aurait-il pu voir ce qu'il se passait au carrefour, situé plus en hauteur ? « Je me déplaçais », a rétorqué Bakayoko Kaladjy. Avant que l'audience ne soit ajournée, l'avocat de Laurent Gbagbo s'est intéressé à un dernier thème : la date de la mort du frère du témoin. S'il avait vraiment été tué lors de la marche sur la RTI, pourquoi la date de mai 2011 figure alors sur son certificat de décès ?, a voulu savoir Andreas O'Shea.
 
 Source : Ivoirejustice.net
Vendredi 9 Décembre 2016


Nouveau commentaire :

Vous êtes libre de commentez le contenu de ce site mais abstenez-vous de proférer des injures à 'encontre de qui due ce soit.
Merci de votre compréhension.
Abidanactu.com

Dans la même rubrique :
< >

Actu en Filet

Gabon: Jean Ping annonce la tenue de son propre dialogue national

Gabon: Jean Ping annonce la tenue de son propre dialogue national

Volte-face de Yahya Jammeh en Gambie: condamnation internationale unanime

Volte-face de Yahya Jammeh en Gambie: condamnation internationale unanime

Nigeria: nombreuses victimes dans l'effondrement du toit d'une église

Nigeria: nombreuses victimes dans l'effondrement du toit d'une église

Portrait: Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant

Portrait: Le nouveau président ghanéen Nana Akufo-Addo, un avocat libéral et persévérant

Gambie : Yahya Jammeh reste sourd aux pressions internationales

Gambie : Yahya Jammeh reste sourd aux pressions internationales

Pour le prix Nobel de la paix, le plus dur reste à venir

Pour le prix Nobel de la paix, le plus dur reste à venir

Départ de l’Onuci : L’Onu restera toujours en Côte d’Ivoire

Départ de l’Onuci : L’Onu restera toujours en Côte d’Ivoire

Le président Ouattara privatise la gestion des pompes hydrauliques villageoises

Le président Ouattara privatise la gestion des pompes hydrauliques villageoises

Gambie : Le message de Barrow à Jammeh

Gambie : Le message de Barrow à Jammeh

Vos Idées

Réaction de Koné Boubacar à la décision de la Cour africaine de justice contre la CEI

Réaction de Koné Boubacar à la décision de la Cour africaine de justice contre la CEI

"L’impasse du procès de Simone Gbagbo est celle d’un procès en sorcellerie"

"L’impasse du procès de Simone Gbagbo est celle d’un procès en sorcellerie"

Koné Katinan Justin: « L’élection de Donald Trump est une rébellion contre l’ordre mondial établi »

Koné Katinan Justin: « L’élection de Donald Trump est une rébellion contre l’ordre mondial établi »

Avant le référendum sur la nouvelle Constitution, l’appel d’Anaki Kobenan aux Ivoiriens

Avant le référendum sur la nouvelle Constitution, l’appel d’Anaki Kobenan aux Ivoiriens

L'affaire DSK: L’avocat de Nafissatou Diallo est décédé

L'affaire DSK: L’avocat de Nafissatou Diallo est décédé

La procédure que devront suivre les 20.000 bacheliers pour être orientés

La procédure que devront suivre les 20.000 bacheliers pour être orientés

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré

Après les élections au Gabon, Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo) s'oppose à l'ingérence française dans un texte au vitriol

Après les élections au Gabon, Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo) s'oppose à l'ingérence française dans un texte au vitriol

CPI : La vraie histoire du témoin Ouattara Obiénéré Barthélemy

CPI : La vraie histoire du témoin Ouattara Obiénéré Barthélemy