Menu

Procès de Gbagbo-Blé Goudé: Des choses graves ce passent en ce moment



Le procès du président Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé bien qu’interrompu, connait un autre épisode plus ou moins honteux. Il s’agit du manque criard de témoins. En effet, la procureure Fatou Bensouda ne sait plus à quel saint se vouer puisqu’elle fait face à une véritable pénurie de témoins. L’ex-ministre de la Justice de la Gambie n’a plus peur que ses propres témoins fassent volte-face et blanchissent le président Laurent Gbagbo et Charles Blé. Le problème, c’est qu’elle n’en a plus ou du moins les autres témoins qui ne sont pas encore passés à la barre refusent tous de se ridiculiser à La Haye. D’où cette escroquerie morale et intellectuelle consistant à imposer de nouvelles règles à la Cour en dépit du fait que le procès est déjà ouvert et qu’on ne saurait changer les règles en plein jugement. En d’autres termes, Fatou Bensouda avec la complicité avérée de La Cour, veut introduire de nouvelles fausses preuves (des témoignages écrits) qui ne pourraient plus être discutées en audiences publiques. De cette volonté de la procureure de passer l’outre l’audition de ses propres témoins, transparaît son manque de confiance. Primo, l’accusation se rend (tardivement) compte qu’on ne peut pas condamner le président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sur la base des ouï-dire de ces « témoins formels sans avoir rien vu ». Il faut le reconnaitre, tous les témoins qui se sont succédé à la barre n’ont pas pu établir la ligne de démarcation du fameux « plan commun ». Secundo, la CPI risque d’indigner l’opinion internationale si elle venait à condamner le président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sur la base des fausses preuves fabriquées de toutes pièces à la rue Lepic. Les audiences étant publiques, tout le monde  découvre au fil des jours la vacuité du dossier Gbagbo et Blé Goudé car le dossier de l’accusation repose sur le faux et sur le mensonge savamment orchestrés par les ennemis du père de la démocratie ivoirienne. C’est pour toutes ces raisons évidentes que Bensouda veut contourner la procédure légale en introduisant de nouvelles preuves écrites sous le fallacieux prétexte qu’elle veut accélérer le procès.
L’indignation de Me Altit
Dans un document confidentiel dont Le Quotidien d’Abidjan a reçu copie, Me Altit s’est vigoureusement opposé aux manigances de Fatou Bensouda et a demandé au juge président de prendre ses responsabilités. L’avocat français entend faire appel de cette En effet, un procès pénal repose sur la discussion d’où l’impérieuse présence de témoins à la barre. «Adopter une telle pratique revient à empêcher la Défense de tester la preuve du Procureur au cours des audiences, cela revient à attenter au principe de l’oralité des débats puisque ce faisant, une bonne partie de la substance des accusations échappe à tout débat et cela revient à maintenir la Défense dans le flou en ce qui concerne les charges, puisque, la Chambre ayant décidé de ne se prononcer sur l’admission ou non des éléments présentés par le biais du paragraphe 43 qu’à la fin du processus, elle ne sait pas quels seront les éléments de preuve présentés par l’Accusation qui seront retenus par les Juges Un élément qui ressort de la décision des juges porte donc sur la nature de l’audience : la Chambre semble renoncer à une véritable procédure fondée sur l’oralité au profit d’une procédure partiellement écrite » mentionne le document confidentiel signé des mains du conseil principal de Laurent Gbagbo. Pour Me Altit, le refus de la Chambre de se prononcer sur l’admission de ces différentes catégories de documents est d’autant plus préjudiciable à la Défense que ces documents représentent une partie importante de la preuve du Procureur. Surtout, si l’on étend la décision de la Chambre à l’ensemble des éléments de preuve de l’Accusation émanant soit des autorités ivoiriennes, soit de l’ONU.
Source : Le Quotidien d’Abidjan
Mercredi 28 Décembre 2016


Nouveau commentaire :

Vous êtes libre de commentez le contenu de ce site mais abstenez-vous de proférer des injures à 'encontre de qui due ce soit.
Merci de votre compréhension.
Abidanactu.com

Actu en Filet

Grossesses en milieu scolaire: élèves et gérants de cabine, premiers responsables

Grossesses en milieu scolaire: élèves et gérants de cabine, premiers responsables

Bruno Koné se prononce sur le procès de Mme Gbagbo et l'affaire Guy André Kieffer

Bruno Koné se prononce sur le procès de Mme Gbagbo et l'affaire Guy André Kieffer

Suspensions des journaux bleus: Le GEPCI demande au CNP de mettre fin aux sanctions pour les opinions

Suspensions des journaux bleus: Le GEPCI demande au CNP de mettre fin aux sanctions pour les opinions

Fin de règne à l'Elysée : des conseillers de François Hollande quittent le navire

Fin de règne à l'Elysée : des conseillers de François Hollande quittent le navire

La Russie soupçonnée d’être responsable d’un piratage informatique contre l’OSCE

La Russie soupçonnée d’être responsable d’un piratage informatique contre l’OSCE

La photo de cette mère qui fond en larmes à cause de son fils autiste fait le tour du monde

La photo de cette mère qui fond en larmes à cause de son fils autiste fait le tour du monde

Annonce immobilière raciste: Laforêt suspend son contrat avec l'agence en cause

Annonce immobilière raciste: Laforêt suspend son contrat avec l'agence en cause

Face à la crise migratoire, la Libye demande l'aide de ses voisins et de l'UE

Face à la crise migratoire, la Libye demande l'aide de ses voisins et de l'UE

Gambie: les soutiens à Adama Barrow se multiplient

Gambie: les soutiens à Adama Barrow se multiplient

Vos Idées

Gambie : les cinq scénarios pour une sortie de crise

Gambie : les cinq scénarios pour une sortie de crise

Pourquoi il faut sauver la CPI

Pourquoi il faut sauver la CPI

Réaction de Koné Boubacar à la décision de la Cour africaine de justice contre la CEI

Réaction de Koné Boubacar à la décision de la Cour africaine de justice contre la CEI

"L’impasse du procès de Simone Gbagbo est celle d’un procès en sorcellerie"

"L’impasse du procès de Simone Gbagbo est celle d’un procès en sorcellerie"

Koné Katinan Justin: « L’élection de Donald Trump est une rébellion contre l’ordre mondial établi »

Koné Katinan Justin: « L’élection de Donald Trump est une rébellion contre l’ordre mondial établi »

Avant le référendum sur la nouvelle Constitution, l’appel d’Anaki Kobenan aux Ivoiriens

Avant le référendum sur la nouvelle Constitution, l’appel d’Anaki Kobenan aux Ivoiriens

L'affaire DSK: L’avocat de Nafissatou Diallo est décédé

L'affaire DSK: L’avocat de Nafissatou Diallo est décédé

La procédure que devront suivre les 20.000 bacheliers pour être orientés

La procédure que devront suivre les 20.000 bacheliers pour être orientés

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré