Menu

‘’Ouattara s’est moqué de nous (...) Les 2 millions de Hamed Bakayoko sont une injure’’ (Pr Urbain Amoah)

Après le discours du 1er mai du président Alassane Ouattara, le Professeur Urbain Amoa, Recteur de l’Université Charles-Louis de Montesquieu, ne démord pas. Il avait observé une grève de la faim au pied de la Basilique Notre Dame de la Paix à Yamoussoukro. Aujourd’hui, il explique son geste et crie son amertume contre le pouvoir Ouattara.



‘’Ouattara s’est moqué de nous (...) Les 2 millions de Hamed Bakayoko sont une injure’’ (Pr Urbain Amoah)
Celui qui a donné récemment à la Basilique Notre Dame de Yamoussoukro ’un signal trop fort et bien fait’’ par une grève de la faim, a soutenu le 13 juillet 2016 face à des journalistes qu’il a reçus à son université située à Cocody – Mermoz, avoir ’joué son rôle de veilleur et d’homme d’opinion’’ en alertant les gouvernants actuels sur les dangers sociaux à l’horizon.
 
A propos du discours du 1er mai 2016 du président de la République, Alassane Ouattara, sur la cherté de a vie, Urbain Amoa est amer : «Ouattara s’est moqué de nous le 1er mai». Celui qui ne s’en cache pas d’avoir ’supporté Ouattara’’ jusqu’à son élection à la magistrature suprême, se dit aujourd’hui ‘’exténué’’. Quand dans son discours du 1er mai, le président Ouattara fait allusion à la Première Dame, ‘’Fantagbê’’, qui, comme tout autre citoyen, fait le constat que le prix des denrées est élevé dans les marchés, le professeur Amoa demande qu’ ’on ne se moque pas des gens’’.
 
« Exténué, frustré, humilié, etc… »
 
«Comme beaucoup de personnes, nous autres avions peur de parler à Monsieur Ouattara. Si j’arrive aujourd’hui à parler comme je le fais, c’est dire que je suis exténué», a expliqué le recteur. 
 
Frustré et humilié, ce défenseur du statut constitutionnel des autorités coutumières et initiateur du festival de la route des reines et rois, est revenu sur des points qui l’ont fâché avec lui-même – tel qu’il avait répondu à Augustin Thiam, le gouverneur du District de Yamoussoukro qui ne comprenait pas pourquoi un tel acte. «J’attends la reconnaissance. Que l’Etat dise que ce travail a été fait par une structure académique», a défendu Urbain Amoa. ’Heureux d’avoir posé cet acte’’ à Yamoussoukro, prévu pour accueillir les institutions de la République, selon une promesse de campagne (non tenue) par Alassane Ouattara, l’universitaire lève toute équivoque : «Ce n’est pas une question de lutte pour un pouvoir. Je n’ai pas mené cette action pour faire de la casse. C’est une action de prévention. Si rien n’est fait, ça va être grave». Comme il l’avait fait en 1996 (sous Henri Konan Bédié) et en 2000 (sous Laurent Gbagbo), Urbain Amoa alerte : «J’ai donné un signal. Si les gens n’écoutent pas parce qu’ils pensent que nous sommes des affamés, c’est dire que ça ne va pas ».
 
« 2 millions d’Hamed Bakayoko : ‘’La plus grande injure’’ »
 
«Quand je suis arrivé à la Basilique, j’ai trouvé qu’il fallait poser un acte… On ne va pas vivre de frustrations en frustrations», a soutenu M. Amoa, porteur, avant l’an 2000, du projet du statut constitutionnel des rois, reines et chefs traditionnels qui est devenu une réalité avec le président Ouattara. Comme récompense, c’est une proposition de poste de directeur à la documentation qui lui sera faite par le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko. «C’est une humiliation, a-t-il  relevé. C’est cela ma frustration. On a mis tellement de temps pour monter la Chambre des Rois. Je ne demande pas une nomination. Que Hamed Bakayoko me tende 2 millions de Fcfa, c’est la plus grande injure. Ce n’est pas de cela dont il s’agit. J’ai refusé». 
Mercredi 13 Juillet 2016


Nouveau commentaire :

Vous êtes libre de commentez le contenu de ce site mais abstenez-vous de proférer des injures à 'encontre de qui due ce soit.
Merci de votre compréhension.
Abidanactu.com

Abidjan Post

Ces deux femmes ont déposé à la CPI un dossier explosif contre le camp Ouattara

Ces deux femmes ont déposé à la CPI un dossier explosif contre le camp Ouattara

Pluie de factures et d'erreurs: Les populations en colère contre la CIE

Pluie de factures et d'erreurs: Les populations en colère contre la CIE

Burida: Pourquoi la nomination d’un nouveau DG coince ? Qui tire les ficelles ?

Burida: Pourquoi la nomination d’un nouveau DG coince ? Qui tire les ficelles ?

Hôpitaux publics d’Abidjan: L’argent ou… la mort ! [Enquête d'Abidjanactu]

Hôpitaux publics d’Abidjan: L’argent ou… la mort ! [Enquête d'Abidjanactu]

Pourquoi Alpha Blondy n'a pas joué ce 16 juillet à Nice ?

Pourquoi Alpha Blondy n'a pas joué ce 16 juillet à Nice ?

Un policier mis aux arrêts après avoir abattu en public un suspect désarmé

Un policier mis aux arrêts après avoir abattu en public un suspect désarmé

Le procès de Gbagbo-Blé Goudé reporté à fin août: Les vraies raisons de cette longue suspension

Le procès de Gbagbo-Blé Goudé reporté à fin août: Les vraies raisons de cette longue suspension

Coup d'État en Turquie: l'armée affirme avoir pris le pouvoir

Coup d'État en Turquie: l'armée affirme avoir pris le pouvoir

Libération de Gbagbo: Obiang N’guema mobilise au sommet de l’UA

Libération de Gbagbo: Obiang N’guema mobilise au sommet de l’UA

Après Sidiki Bakaba, Stéphane Kipré convoqué par la justice française le 19 juillet 2016

Après Sidiki Bakaba, Stéphane Kipré convoqué par la justice française le 19 juillet 2016