Menu

Coup de tonnerre : Hollande ne sera pas candidat en 2017

Depuis le palais de l'Elysée, le président de la République a dressé un bilan de son mandat avant d'annoncer qu'il ne serait pas candidat à sa réélection. Une première sous la Ve République



Coup de tonnerre dans le ciel de la Ve République. S'exprimant depuis le palais de de l'Elysée, le président de la République a annoncé jeudi soir renoncer à briguer un second mandat présidentiel. Une première. "Aujourd'hui, je suis conscient des risques que feraient courir une démarche qui ne rassemblerait pas autour de moi, a déclaré François Hollande, visiblement ému, à la fin de son élocution. Je dois assurer le bon fonctionnement des institutions. Je ne peux me résoudre à la dispersion, à l'éclatement de la gauche. Je ne suis animé que par l'intérêt supérieur du pays. Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat au renouvellement de mon mandat."

François Hollande   @fhollande

Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat au renouvellement de mon mandat

 Suivre
François Hollande  @fhollande

Dans les mois qui viennent mon seul devoir sera de continuer à diriger l'État, mandat pour lequel vous m'avez élu en 2012

Dans le sillage de la victoire de François Fillon lors de la primaire de la droite et du centre et de l'annonce de la candidature d'Emmanuel Macron, crédité d'au moins 15% des intentions de vote, François Hollande s'est retrouvé dans l'obligation de se positionner au plus vite. Attendue "en décembre", son annonce est donc intervenue le premier du mois, jour de l'ouverture... des candidatures pour la primaire de la gauche.

Pendant une dizaine de minutes, François Hollande a dressé le bilan de son quinquennat.

"Depuis mai 2012, j'ai agi avec les gouvernement de Jean-Marc Ayrault et de Manuel Valls pour redresser la France. Aujourd'hui, les comptes publics sont assainis, la sécurité sociale est à l'équilibre. Dans ce contexte, j'ai aussi voulu placer la France au premier rang de la lutte contre le réchauffement climatique, avec l'organisation de la COP 21 à Paris. J'ai voulu aussi que l'école dispose de moyens indispensables, parce que l'école c'est le pilier de la République. J'ai aussi fait avancer les libertés, avec le mariage pour tous et la lutte contre les discriminations."

Le président de la République, visage grave, a également mis en avant la fin du cumul des mandats et les mesures pour la transparence de la vie politique. "Les résultats arrivent, plus tard que ce que j'avais annoncé, mais ils sont là", a-t-il concédé. "Depuis le début de l'année, le chômage baisse, même s'il reste insupportable pour les personnes touchées." Son seul regret : la déchéance de nationalité. "Je pensais qu'elle pouvait nous unir, elle nous a divisé", a-t-il dit.

François Hollande   @fhollande

Dans ce contexte j'ai voulu que soit maintenue la cohésion nationale

 Suivre
François Hollande  @fhollande

Je n'ai qu'un seul regret et c'est d'avoir proposé la déchéance de la nationalité. Je pensais qu'elle pouvait nous unir, elle nous a divisé

"Un aveu d'échec"

Dans la foulée, les réactions se sont enchaînées. Sur RTL, son ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron a salué "une décision courageuse et digne".

A la gauche de la gauche, la conseillère régionale Front de gauche d'Ile-de-France Clémentine Autain a tweeté être "ravie que François Hollande prenne dignement sa retraite".

 Suivre
Clémentine Autain @Clem_Autain

Ravie que F. Hollande prenne dignement sa retraite

Interrogé au journal de 20 heures de TF1, Jean-Luc Mélenchon, candidat autoproclamé de "la France insoumise" a pour sa part estimé que la déclaration du président de la République était "un énorme aveu d'échec". "Ceux qui ont élu François Hollande pour combattre la finance ont été roulés et trahis", a-t-il ajouté.

Même son de cloche, à droite. François Fillon a réagi sur Twitter, affirmant que "ce quinquennat s'achève dans la pagaille et la déliquescence du pouvoir". "Ce soir, le Président de la République admet, avec lucidité, que son échec patent lui interdit d'aller plus loin."

Jeudi 1 Décembre 2016


Nouveau commentaire :

Vous êtes libre de commentez le contenu de ce site mais abstenez-vous de proférer des injures à 'encontre de qui due ce soit.
Merci de votre compréhension.
Abidanactu.com

Actu en Filet

Le Nigérian Wole Soyinka, Nobel de littérature, déchire sa carte verte après l’élection de Trump

Le Nigérian Wole Soyinka, Nobel de littérature, déchire sa carte verte après l’élection de Trump

Yaya Jammeh perd sa mère et se barricade avec un groupe d'officiers (Par Babacar Justin Ndiaye)

Yaya Jammeh perd sa mère et se barricade avec un groupe d'officiers (Par Babacar Justin Ndiaye)

Cameroun : plainte contre une filiale du groupe Bolloré après la catastrophe ferroviaire d’Eseka

Cameroun : plainte contre une filiale du groupe Bolloré après la catastrophe ferroviaire d’Eseka

DONALD TRUMP ET LA PRÉSIDENCE: "C'EST UN TRAVAIL PLUS IMPORTANT QUE CE QUE JE PENSAIS"

DONALD TRUMP ET LA PRÉSIDENCE: "C'EST UN TRAVAIL PLUS IMPORTANT QUE CE QUE JE PENSAIS"

ENFANTS SOLDATS, NETTOYAGE ETHNIQUE: AU SOUDAN DU SUD, UN NOUVEAU RWANDA SE PRÉPARE

ENFANTS SOLDATS, NETTOYAGE ETHNIQUE: AU SOUDAN DU SUD, UN NOUVEAU RWANDA SE PRÉPARE

CRASH EN COLOMBIE: ON SAIT MAINTENANT POURQUOI L’AVION EST TOMBÉ EN PANNE (ET ÇA REND FOUS DE RAGE LES BRÉSILIENS)

Trois marins russes enlevés par des pirates au large du Bénin

Trois marins russes enlevés par des pirates au large du Bénin

Mali : Putschiste en procès, Amadou Sanogo offre de payer tous les avocats des accusés

Mali : Putschiste en procès, Amadou Sanogo offre de payer tous les avocats des accusés

Des lycéens bloquent les rues de Madinani pour réclamer des enseignants

Des lycéens bloquent les rues de Madinani pour réclamer des enseignants

Vos Idées

Réaction de Koné Boubacar à la décision de la Cour africaine de justice contre la CEI

Réaction de Koné Boubacar à la décision de la Cour africaine de justice contre la CEI

"L’impasse du procès de Simone Gbagbo est celle d’un procès en sorcellerie"

"L’impasse du procès de Simone Gbagbo est celle d’un procès en sorcellerie"

Koné Katinan Justin: « L’élection de Donald Trump est une rébellion contre l’ordre mondial établi »

Koné Katinan Justin: « L’élection de Donald Trump est une rébellion contre l’ordre mondial établi »

Avant le référendum sur la nouvelle Constitution, l’appel d’Anaki Kobenan aux Ivoiriens

Avant le référendum sur la nouvelle Constitution, l’appel d’Anaki Kobenan aux Ivoiriens

L'affaire DSK: L’avocat de Nafissatou Diallo est décédé

L'affaire DSK: L’avocat de Nafissatou Diallo est décédé

La procédure que devront suivre les 20.000 bacheliers pour être orientés

La procédure que devront suivre les 20.000 bacheliers pour être orientés

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré

Après les élections au Gabon, Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo) s'oppose à l'ingérence française dans un texte au vitriol

Après les élections au Gabon, Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo) s'oppose à l'ingérence française dans un texte au vitriol

CPI : La vraie histoire du témoin Ouattara Obiénéré Barthélemy

CPI : La vraie histoire du témoin Ouattara Obiénéré Barthélemy