Menu

Comment Shimon Peres a obtenu la bombe atomique pour Israël

Connu pour avoir lutté durant des décennies pour une paix au Moyen-Orient, Shimon Peres peut pourtant s’enorgueillir d’une réussite bien différente : son plan réussi de doter Israël de l’arme atomique.



Comment Shimon Peres a obtenu la bombe atomique pour Israël
Shimon Peres est reconnu comme un grand homme d’Etat. On se souviendra de cet homme de 93 ans, mort à l’aube du mercredi 28 septembre dernier, comme d’un avocat passionné de la paix entre les juifs d’Israël et les arabes du Moyen-Orient.

En regardant d’un peu plus près, les historiens noteront qu’il a réussi à devenir Premier ministre deux fois, et président de l’Etat d’Israël une fois, mais qu’il n’a jamais remporté de victoires éclatantes lors d'un vote populaire. Il était admirable, mais au final, quasiment inéligible. Il n’était pas aussi bon politique qu’il était brillant rhétoricien, comme par exemple l’actuel Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa longue carrière de Premier ministre. Même en tant que qu’artisan de la paix, Shimon Peres pouvait brillamment et de belle façon expliquer le désir de paix, les raisons et les bénéfices de la paix. Pour cela, il a partagé le prix Nobel de la paix avec le Premier ministre d’alors, Yitzhak Rabin, et le président de l’OLP, Yasser Arafat.

Mais Peres n’a jamais réussi à concrétiser la paix, et le calme relatif qui règne en ce moment en Israël et dans les territoires occupés n’est en rien la paix qu’espérait et dont parlait avec tant d’éloquence Peres. Il est donc ironique de constater que sa plus grande réussite, celle qui a protégé son pays durant des décennies dans le contexte violent du Moyen-Orient, est une réussite que le gouvernement israélien, par principe, ne reconnaîtra jamais. Parce que c’est bien Peres qui a donné à Israël les armes atomiques et les missiles qui vont avec et qui, pour le meilleur et pour le pire, sont sa meilleure garantie de survie dans la région.

Comment Shimon Peres a obtenu la bombe atomique pour Israël
Le programme nucléaire militaire israélien a été lancé dans les années 1950. Le jeune Shimon Peres, trentenaire à l’époque, était Directeur général du ministère de la Défense et avait cultivé un réseau important de contacts dans les milieux scientifiques et politiques en France. Ce pays allait s’avérer un partenaire stratégique dans l’acquisition de l’arme atomique. L’autre élément-clé était les Etats-Unis. D’abord, ils s’opposèrent au développement d’un programme nucléaire israélien, puis n’ont jamais vu les indices qui trahissaient le développement effectif de ce programme. Puis ils ont essayé de marchander en offrant plus d’armes conventionnelles en échange de l’arrêt du programme, et enfin, en 1969, ils ont tacitement accepté ce qu’ils avaient échoué à prévenir.

Le livre d’Avner Cohen, Israël et la Bombe, publié en 1998, offre encore aujourd’hui le récit le plus détaillé et le mieux informé sur ce qu’il appelle "l’opacité nucléaire d’Israël", à savoir le refus d’admettre ce que tout le monde sait et qui est, de fait, une source de dissuasion.

Comment Shimon Peres a obtenu la bombe atomique pour Israël
Etudier l’Histoire des 60 dernières années, c’est aussi comprendre pourquoi Israël se méfie des louvoiements iraniens sur son programme nucléaire. Elle connaît ça par cœur, elle l’a déjà fait et Peres était le chef d’orchestre. Cela étant dit, la situation très périlleuse d’Israël dans les années 1950 est très loin de sa situation actuelle. Aujourd’hui, Israël est perçue – à raison d’ailleurs – comme la superpuissance militaire de la région, avec un soutien sans faille de la part des Etats-Unis. Au milieu des années 1950, aucun pays n’était prêt à garantir la sécurité et la survie d’Israël alors que ses voisins arabes s'étaient engagés à l’anéantir. Ils utilisaient le déplacement massif de la population palestinienne comme argument pour construire un panarabisme, alors que ces mêmes Palestiniens étaient parqués dans des camps dans ces mêmes pays se disant amis. Dès 1954, David Ben Gourion, alors Premier ministre, parlait à demi-mots et en privé de l’importance de ''la science''. ''Il se pourrait que notre sécurité en dépende. Mais je n’en parlerais pas davantage. Cela pourrait être la dernière chose qui puisse nous sauver''.

Par atlantico.fr
Vendredi 30 Septembre 2016


Nouveau commentaire :

Vous êtes libre de commentez le contenu de ce site mais abstenez-vous de proférer des injures à 'encontre de qui due ce soit.
Merci de votre compréhension.
Abidanactu.com

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 2 Octobre 2016 - 16:29 Le frère de Fethullah Gülen arrêté


Actu en Filet

Conséquence de la consommation de l’eau glacée après les repas

Conséquence de la consommation de l’eau glacée après les repas

Le frère de Fethullah Gülen arrêté

Le frère de Fethullah Gülen arrêté

Etats-Unis: Donald Trump exempté d'impôts pendant 18 ans?

Etats-Unis: Donald Trump exempté d'impôts pendant 18 ans?

Economie numérique: L’ONG ‘’Monde Nouveau’’ veut vous rendre riche

Economie numérique: L’ONG ‘’Monde Nouveau’’ veut vous rendre riche

Escroc recherché !!!!

Escroc recherché !!!!

GABON : Des réseaux sociaux rétablis et un retour progressif à la normale

GABON : Des réseaux sociaux rétablis et un retour progressif à la normale

Comment une dispute de couple a failli faire basculer la Seconde Guerre Mondiale

Comment une dispute de couple a failli faire basculer la Seconde Guerre Mondiale

Pourquoi le Bénin investit davantage dans la santé (Patrice Talon)

Pourquoi le Bénin investit davantage dans la santé (Patrice Talon)

Trente deux ans après sa mort, le mystère se lève enfin sur ce qui a tué Sékou Touré

Trente deux ans après sa mort, le mystère se lève enfin sur ce qui a tué Sékou Touré

Vos Idées

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré

Réforme de la Constitution: La déclaration au vitriol de Stéphane Kipré

Après les élections au Gabon, Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo) s'oppose à l'ingérence française dans un texte au vitriol

Après les élections au Gabon, Koné Katinan (porte-parole de Gbagbo) s'oppose à l'ingérence française dans un texte au vitriol

CPI : La vraie histoire du témoin Ouattara Obiénéré Barthélemy

CPI : La vraie histoire du témoin Ouattara Obiénéré Barthélemy

Retrait des convocations du Bts 2016: La date butoir prorogée au 14 août prochain

Retrait des convocations du Bts 2016: La date butoir prorogée au 14 août prochain

Les images-chocs de l'avion d'Emirates accidenté à Dubaï

Les images-chocs de l'avion d'Emirates accidenté à Dubaï

BNP Paribas juge les obligations souveraines de la Côte d’Ivoire «les plus attractives d’Afrique»

BNP Paribas juge les obligations souveraines de la Côte d’Ivoire «les plus attractives d’Afrique»

Le texte prémonitoire du policier tué à Baton Rouge

Le texte prémonitoire du policier tué à Baton Rouge

Le sida, première cause de mortalité des 10-19 ans en Afrique

Le sida, première cause de mortalité des 10-19 ans en Afrique

Vigoureuse réaction du FPI à l'arrestation de personnes pour cause de pétition

Vigoureuse réaction du FPI à l'arrestation de personnes pour cause de pétition